Actualités

Edunao le 1er MOOC européen

Entretien avec Cyril Bedel, Directeur associé à Edunao, le 1er MOOC européen. Edunao présente comme le 1er site Internet européen de diffusion gratuite du savoir académique de qualité. De la philosophie à l’économie des médias en passant par les sciences politiques, Edunao offre un large panel de cours. Ces derniers sont accessibles gratuitement à tous d’un simple clic ! Cyril Bedel, fondateur de cette plateforme novatrice, se prête au jeu des questions/réponses pour Green TIC Campus (GTC).

GTC : pouvez-nous présenter Edunao ?

Cyril Bedel : Edunao est un site Internet d’enseignement supérieur en ligne. Nous diffusons des cours universitaires pour tous, gratuits et sans sélection à l’entrée. Nous travaillons avec des professeurs et des enseignants d’universités et de grandes écoles. Ce qui caractérise l’approche d’Edunao, c’est la place de l’apprenant, au centre de la démarche. C’est la qualité de l’expérience d’apprentissage qui donne envie de suivre un cours jusqu’au bout.

GTC : qu’est-ce qu’un MOOC ?
Cyril Bedel : un MOOC est un site Internet où tout le monde peut accéder à des cours structurés pour un apprentissage en ligne : les cours sont découpés en modules, des exercices sont proposés pour mettre en pratique ce que l’on y apprend, des forums permettent d’échanger entre étudiants/apprenants et, enfin, ils permettent il est souvent possible d’obtenir un certificat en fin de cours. A la différence du e-Learning historique ou des cours filmés, les MOOC offrent des cours spécialement construits pour un usage sur Internet, interactif et communautaire.
La révolution qui est en train de se produire fait glisser la perspective de l’éducation de l’enseignement vers l’apprentissage. Chacun de nous utilise quotidiennement les technologies pour échanger, apprendre, stocker des informations. Le rapprochement de l’éducation et du numérique va redéfinir le rôle de nombreux acteurs de l’éducation. De la présentation souvent un peu académique de ce qui est enseigné, on est en train de privilégier l’expérience de celui qui apprend et le service pédagogique qu’on lui rend. On est en train de passer de l’étudiant à l’apprenant.

GTC : A qui s’adresse Edunao ?
Cyril Bedel : Les cours sur Edunao sont ouverts à tous. Chaque cours précise : l’objectif pédagogique, ce que l’apprenant aura appris à l’issue du cours, les éventuels savoirs prérequis pour profiter pleinement de l’enseignement et les modalités du cours et du certificat. Avec 40% des bacheliers qui se voient refuser leur 1er choix universitaire, 1 000 chômeurs de plus par jour depuis le début de la crise, et de nombreuses contraintes pour accéder au savoir, c’est une alternative au savoir pour tous qu’avait imaginé Jules Ferry. On peut dès aujourd’hui s’inscrire à tous les cours que nous proposons.

GTC : Quelles différences entre un MOOC américain et européen ?
Cyril Bedel : L’enseignement, la pédagogie, le bagage culturel des étudiants font partie des différences pointées par le philosophe Michel Serres, qui nous a aidé à construire notre modèle. Il a longtemps enseigné des deux côtés de l’Atlantique et a une grande expérience de leurs approches respectives. D’autre part, les attentes, le fonctionnement et le modèle économique des universités américaines et européennes sont structurellement différents : l’Europe est moins familière des ruptures de modèle induites par les usages numériques et le temps d’appropriation est plus long. Cela temporise la mise en œuvre, mais permet de conduire un autre type de réflexion. En ce qui concerne la France, notre pays est le seul au monde où l’Etat conduit sa propre initiative de MOOC. C’est encourageant et cela mobilise les acteurs de l’éducation. Cela nous permet aussi de défendre l’offre d’Edunao, affranchie des contraintes d’une structure nationale de tutelle, complètement indépendante, au seul service des professeurs, des universités et des étudiants. Enfin, on voit que les cours en français des concurrents américains d’Edunao ont du mal à recruter autant d’élèves que des cours sur des sujets similaires données par des universités américaines. Or, c’est aussi l’audience et la qualité des étudiants qui fait la différence !

Pourquoi avoir lancé ce MOOC ?
Cyril Bedel : Quand nous avons vu les 1ères initiatives de cours en ligne ouverts à tous, nous avons eu envie de proposer une alternative européenne. La proximité avec les universités européennes est un gage de réussite et nous sommes enthousiastes de l’accueil qui nous est réservé par les professeurs, les institutions académiques et les attentes des premiers inscrits sur nos cours.
Aujourd’hui, nous accompagnons aussi certaines institutions pour les aider à définir leur propre modèle ou produire leurs cours.